Championship
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis tincidunt, dui nec consequat vulputate.
Join The Club
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur
[contact-form-7 404 "Non trouvé"]
Follow Us
Haut
 

Les ailes du bonheur !

Les ailes du bonheur !

Il est assez peu connu du public Veveysan, du fait de sa discrétion, pourtant son nom est bien connu du monde du football. Maksym Shevchenko est arrivé sur la Riviera l’été dernier. Son parcours est atypique et à l’heure où son pays d’origine est attaqué, il vit le football comme une échappatoire. Zoom sur un garçon attachant, brillant et footballeur exemplaire.

La première question que tout le monde lui pose, avec sa nationalité Ukrainienne, est de savoir s’il est oui ou non un membre de la famille de l’ex-ballon d’Or 2004 et ancienne gloire internationale Andrei Shevchenko ? Sa réponse est « Oui », mais de manière un peu éloignée dans l’arbre généalogique de la famille.

Véritable globetrotter, Maksym, a d’abord été formé aux Etas Unis, dans l’université de Drexel à Philadelphie, puis de là-bas, il s’est vu proposer un essai avec une équipe professionnelle au Danemark qui ne s’est pas avéré concluant par manque de temps lié à la pandémie. Qu’importe, il en faut plus pour le décourager. L’étudiant en analyse de test de dopage dans le milieu du sport débarque en Suisse pour y rejoindre sa petite amie. Cette fois c’est sûr, il veut se donner les moyens de réussir et intègre un peu par hasard l’équipe réserve du Vevey Sports où il impressionne par son implication et sa faculté à répéter les efforts.

Joueur polyvalent, il est utilisé à plusieurs postes sur le terrain par ses entraineurs dont Pierre-Alain Suard. Le joueur s’adapte souvent grâce à sa générosité et son état d’esprit collectif.

Cependant, alors que tout se passait plutôt bien pour lui, la guerre que traverse actuellement son pays l’affecte plus que tout. « Au début je passais mes journées entières devant la TV, je n’arrivais pas à décrocher. Voir mon pays attaqué, imaginer mes proches là-bas qui subissent cela était très dur moralement ». Une partie de sa famille à quitter le pays pour l’Allemagne mais des oncles, tantes et cousins sont toujours sur place. « Le foot m’aide beaucoup dans cette période. Venir à Vevey, taper le ballon avec les copains, transpirer et penser à autre chose pendant deux heures, me donne une vraie bouffée d’oxygène. Mes coéquipiers se sont tous souciés de moi, mes dirigeants également et ceux de l’équipe première aussi, et cela m’a fait très plaisir. Je joue avec le cœur lourd mais je n’abdiquerai pas ».

Un exemple de courage pour ce garçon de 21 ans qui force l’admiration. Et en ces temps difficiles pour lui, pour sa famille et pour tous les ressortissants Ukrainiens, le FC Vevey Sports souhaite apporter son soutien.

BRAVO MAKSYM !!